Facettes d’une restauration réussie

lundi 13 février 2012
par  Fred
popularité : 1%

La restauration est un travail exigeant et non moins périlleux. En ce qui me concerne, elle dépend beaucoup de mon ressenti. Je sens que je peux m’engager, m’y atteler ou pas. Ainsi quand Madame X m’a convoqué à son domicile pour m’y faire découvrir un pastel ayant subi les outrages d’une inondation et devinant à quel point elle en était affectée, m’a-t-il fallu rapidement prendre ma décision  : devais-je m’engager dans cette mission périlleuse, pouvais-je prendre ce risque ? Mais jugez plutôt !

J’ai senti que j’étais capable de mener cette restauration à bien mais qu’elle ne serait pas facile et qu’elle serait semée d’embûches...

A y regarder de plus près, la "belle dame de Victor" comme l’avait surnommée Madame X était maculée d’auréoles profondes et de coulures noirâtres qui avaient foncé sa carnation, sa chevelure, taché sa robe moirée.

Après une longue période d’observation, les différentes étapes du travail ont consisté à gratter et regratter délicatement les traces les plus sombres qui s’avéraient incrustées jusqu’à la trame du papier. Après chaque grattage, je devais recouvrir la surface ainsi dégagée d’un pastel super fin afin de combler et d’égaliser la dite surface.

 Entre les heures de contemplation et les heures d’intervention, trois semaines se sont écoulées pour un résultat qui m’a rempli de satisfaction. Ma belle demoiselle a retrouvé sa fraîcheur et son éclat d’antan !

 

Pour votre information, tous les restaurateurs reconnaissent qu’il n’y a pas plus difficile que la restauration d’un pastel...

Restauration de janvier 2012 par Viktor Artieda


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 10 juin 2016

Publication

37 Articles
2 Albums photo
2 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Visites

31 aujourd'hui
39 hier
22243 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté